justnickofficial:

for more, check out: www.justnick.tk

disclaimer: www.justnick.tk claims no ownership to the photo.

justnickofficial:

for more, check out: www.justnick.tk

disclaimer: www.justnick.tk claims no ownership to the photo.

(via frayeur)


professorderaposa:

Gustav Klimt im blauen Malerkittel Egon Schiele 1913 CE pencil and gouache on paper

professorderaposa:

Gustav Klimt im blauen Malerkittel
Egon Schiele
1913 CE
pencil and gouache on paper


Ces autres que l’on tue sont les mêmes que moi.

voici-la-mort:

Le voyage n’existe que dans la mesure où il y a un retour, comme la conscience de soi ne peut être qu’en passant par un Autre avant de revenir à soi. Ma patrie est partout où je suis, si ce n’était ici, ç’aurait été l’exigeante douceur de vos yeux, la voix d’un ami, un matin d’été. Je suis chez moi comme je suis avec vous : je vous vois tous les jours pour la première fois; je me réveille tous les matins sous un nouveau ciel.






laplumeetlobjectif:

Finalement qui nous connait vraiment ?…

laplumeetlobjectif:

Finalement qui nous connait vraiment ?…


Au dessous les pavés tu me passes le joint. On les grandes idées dans le feu de l’ivresse. Y’a Martin et Lisa qui me disent on y crois. Dire qu’on avait des rêves. Rappelle-toi.

#19

" En cendres au fond d’un cendrier, bébé y a quelque chose de louche. Toi tu rentres plus dans les bars, t’es partie dans la fumée quand on se partageait la flamme, toi et moi de bouche en bouche. Bébé tu m’as laissé tout seul tu sais me manqueront toujours ces nuits où tu disais allume-moi. Allume-moi. Fais-moi venir entre les lèvres et puis brûler à planer jusqu’à mourir dans la bouche jusqu’à mourir dans la bouche.
A la lumière de nos amours comme un mégot sur du velours en cendres au fond d’un cendrier. Il faudra bien mourir et me finir entre tes lèvres quand dans le ciel on se soulève contre la gravité du monde. Mon amour quand tu tires, quand tu fais brûler l’oxygène, quand tu fais du bien dans la veine, quand tu consommes et tu consumes. Quand on parle avec Dieu, quand de nos feux c’est l’extinction de l’incendie à l’horizon quand j’ai plus le choix que m’éteindre. Rallume-moi. Rallume-moi.
T’es ma nicotine. T’es mon oxygène. T’es mon allumeuse quand tu creuses ma tombe. Quand je te prends quand je t’allume toi tu veux que j’avale quand t’as le feu au bout de toi, toi tu dis j’ai pas mal.
Dans la violence de nos amours, sûr, en mégot sur du velours. Nous partirons dans la fumée mon amour les yeux fermés. Je respire et tu m’inspires jusqu’à nos expirations. Où allons-nous le savons-nous non sûrement pas en France. “

Saez, cigarette.


#18

Vous savez, je crois que j’ai déjà ressenti tout ce que je ressentirais jamais. Et que désormais je ne ressentirais plus quoi que ce soit de nouveau juste une version affadie de ce que j’ai ressenti toute ma vie.


eversion:

accidentully:

calins:

thiscosmicobscurity:

His pledge to her:
i will kill the spiders. i will share my fries with you when you’ve finished all yours and are still hungry. i won’t ever pop my collar. i will never be rude to your tummy- when i hear it growl and gurgle. i promise to bend down and reply respectfully. i will eat the mushrooms when we order the supreme pizza. i will kiss the papercuts. and the door-slammed finger, and the counter-bumped hip. i’ll try my hardest not to get annoyed when you whisper questions and comments during movies. i will be the big spoon. i will let you win at wrestling, sometimes. other times i will not. i will go faster. harder. i will pull when you want. and tease you when you don’t. i will send you random texts and leave you silly gifts. not always. not on schedule. just whenever i want to. whenever i think you need one. or seven. i will check your tire pressure. and remind you to take your car in. i will hold your hand. i will love you.  i will love you. i will love you.
I’m pretty sure I’ve reblogged this before, but it’s so perfect.

i think I am going to cry

I think at least 200,000 of those notes are me reblogging this

guy like this come my way ✌😭

eversion:

accidentully:

calins:

thiscosmicobscurity:

His pledge to her:

i will kill the spiders. i will share my fries with you when you’ve finished all yours and are still hungry. i won’t ever pop my collar. i will never be rude to your tummy- when i hear it growl and gurgle. i promise to bend down and reply respectfully. i will eat the mushrooms when we order the supreme pizza. i will kiss the papercuts. and the door-slammed finger, and the counter-bumped hip. i’ll try my hardest not to get annoyed when you whisper questions and comments during movies. i will be the big spoon. i will let you win at wrestling, sometimes. other times i will not. i will go faster. harder. i will pull when you want. and tease you when you don’t. i will send you random texts and leave you silly gifts. not always. not on schedule. just whenever i want to. whenever i think you need one. or seven. i will check your tire pressure. and remind you to take your car in. i will hold your hand. i will love you.  i will love you. i will love you.

I’m pretty sure I’ve reblogged this before, but it’s so perfect.

i think I am going to cry

I think at least 200,000 of those notes are me reblogging this

guy like this come my way ✌😭

(via smokethequeen)



Parfois ton cœur a besoin de plus de temps pour accepter ce que ton esprit sait déjà.
YKL (via laplumeetlobjectif)